Pack Radon Epic Enduro : Les conseils nutrition de Greg Noce

Publié le 16/03/2017

Découvrez le Pack spécial Radon Epic Enduro conçu avec les conseils nutrition de Greg Noce, qu'il a testé lors d'un repérage sur les boucles.

J'ai affiné ce plan petit à petit, selon mes goûts et mon ressenti.

Bien entendu, cela reste un exemple, chacun pourra le tester et l’améliorer en fonction de ses goûts et de ses besoins.

AVANT

Pendant les trois jours qui précèdent l’épreuve, en fin de journée, je prends Protein Recovery (75cl) avec du lait de soja ou de l’eau, que je prépare à l'avance et laisse au frigo.

PENDANT

Le jour J, je prends des boissons différentes selon les boucles (parfums différents pour ne pas saturer), car la journée est très longue et on a besoin d'un maximum d'apports, que l'on ne trouve pas forcément dans une seule boisson.

BOUCLE 1 / Energy Source pour 2L d'eau (assez dilué), auquel j’ajoute une pastille de ZERO pour l'apport en sel et magnésium, parfait en prévention des crampes notamment.

Je prends également un IsoGel Plus en fin de boucle dans la dernière liaison avant la dernière spéciale. En temps normal, je ne suis pas fan des gels (souvent trop sucrés), mais celui-ci reste très léger avec du vrai jus naturel, donc super frais.

BOUCLE 2 / EnergySource 4:1 pour 2L (dosage normal). Bien plus dosée en glucides et protéines, c'est l'idéal pour des journées « marathon ». Cela permet de pallier aux carences suite à la B1. Je prends également une ou deux barres Protein Hit ( très gourmandes), faciles à manger et un IsoGel Plus pour la fin de la Boucle.

BOUCLE 3 / Pour cette ultime boucle, il y a deux solutions :

- Si vous avez encore de la fraicheur et un bon tonus musculaire, vous pouvez finir avec la même hydratation que sur la B1 en remplaçant IsoGel Plus par IsoGel X'Treme sur la fin de la boucle, pour le gros coup de fouet et vous aider à rallier la ligne.

- Si vous sentez que vous commencez à manquer de force musculaire et que ça devient très dur, continuez à prendre la même hydratation que sur la B2.

Une grande partie de ma nutrition s'est faite de manière liquide sur les boucles, avec quelques gels et barres, car je trouve cela plus facile à absorber pendant l'effort et cela m'a très bien convenu.

Pour la pause entre les boucles, je me suis uniquement nourris de manière solide et salée. Très important pour varier, ne pas saturer et compléter les apports sur une journée aussi longue (pain, jambon blanc, fromage, quiches, etc… ce que vous aimez manger !). C'est votre récompense entre les boucles et il faut manger salé.

Bonne chance à tous !

On se voit sur la "finish line » ! ;-)